Vous êtes ici : Accueil > Langues > Anglais > Liaisons > Liaison école-collège > Journée de liaison école-collège - Jura 2014
Publié : 31 août 2014

Journée de liaison école-collège - Jura 2014

Le compte rendu ci-dessous présente le bilan des échanges de la journée liaison École - Collège du vendredi 16 mai 2014 à Damparis dans le Jura.

Objectifs de la journée :

- Prendre le temps pour les enseignants du premier et du second degré de se rencontrer et d’échanger ;

- Assurer un continuum dans l’enseignement des langues vivantes du premier au second degré pour préparer au mieux le parcours linguistique de l’élève sur tout son cursus scolaire. Il s’agit pour ce faire d’avoir une meilleure lisibilité des attendus de part et d’autre en termes de connaissances et de compétences, de partager des pratiques pédagogiques communes et de réfléchir à une culture partagée de l’évaluation ;

- Organiser des observations croisées en mettant en place des binômes, en établissant un calendrier et en listant des observables.

Représentation des enseignements dans les différents degrés.

- Même si l’on peut constater une certaine hétérogénéité d’une école à l’autre, tous les professeurs de collège constatent que les élèves arrivent en 6ème avec de réels acquis non seulement en termes de connaissances lexicales et grammaticales mais également en aisance dans les compétences orales qui demeurent une focale de l’enseignement des langues vivantes dans le premier degré, conformément aux programmes. Il s’avère cependant que la mise en place de l’écrit, dans une mesure modeste, ainsi que la sensibilité au lien graphie phonie, sont souhaitables si l’on veut faciliter le passage des élèves du CM2 à la classe de 6ème. En élémentaire, la grammaire reste au niveau de l’implicite, elle ne fait pas encore l’objet d’une observation réfléchie systématique mais les élèves sont prêts à apprendre des règles en 6e car ils y ont été préparés en élémentaire.

- La polyvalence des professeurs des écoles est à prendre en compte dans l’hétérogénéité mentionnée plus haut. Cependant, les outils pédagogiques mis à disposition des enseignants du premier degré offrent de nombreux documents sonores ou vidéo qui peuvent pallier une certaine frilosité à manipuler la langue. La variété des méthodes proposées, la richesse de certains sites sont des références que ne manquent pas d’utiliser les professeurs des écoles pendant les séances d’anglais. Les professeurs de collège quant à eux ont un usage très varié des manuels existants, panachant souvent les séquences proposées avec des outils didactisés « fait maison » ou des documents authentiques qui permettent de varier les activités langagières mises en œuvre tout en ancrant les séances sur des notions culturelles.

- L’équipement des salles de langue en collège facilite la diffusion de supports variés et l’apport d’aide visuelle. Les outils nomades, notamment les MP3 sont utilisés pour prolonger l’exposition à la langue. L’environnement numérique de travail est également un outil non négligeable pour transmettre des supports, recueillir des productions. Son usage se développe petit à petit en fonction de l’état d’avancée de sa mise en œuvre dans les écoles ou les collèges.

Les productions d’élèves

Exemples de productions d’élèves à l’élémentaire (voir ou écouter en annexe)
- projet trandisciplinaire avec les arts plastiques : mise en scène d’albums en animation avec de la pâte à modeler, avec des marionnettes ;
- Jeux de rôle pour présenter des personnages fictifs (donner son identité, son âge, épeler, annoncer un bulletin météo …) ;

Enregistrement mp3
Tableau I-He-She
Par Aurélie Minguet
The Very Hungry Caterpillar - Animated movie

- projet départemental «  Guess Who  » qui a permis de développer des pistes d’activités pour étayer les compétences langagières (interviews, écriture de cartes d’identité...). Le projet peut être le point de départ de multiples mises en situation. Les élèves sont acteurs et développent leurs compétences B2i. La motivation des élèves est palpable mais dépend de la régularité des échanges entre les classes, elle est entretenue quand le temps consacré au projet est inclus dans les rituels de début de séance. Elle a été concrétisée, dans certains cas, avec une rencontre des élèves impliqués dans le projet.

Exemples de production d’élèves au secondaire :  
- présenter sa famille : rédaction d’un paragraphe qui décrit un personnage fictif représenté en dessin ou en collages. Une grille d’évaluation, collée au dos, indique une évaluation contractualisée avec les élèves. Les critères de réussite sont connus à l’avance et les items permettent aux élèves de disposer d’une feuille de route pour réaliser la tâche. Les élèves peuvent ainsi acquérir une culture de l’auto-évaluation.
-  Mister Men & Mini Miss  : rédaction de la quatrième de couverture, ce qui permet à la classe de réactiver tous les acquis de l’année (savoir présenter quelqu’un, le décrire, parler de ses goûts, de ce qu’il sait faire, etc.)

Le projet pédagogique en élémentaire et au collège

Présentation d’une séance type en élémentaire par Jean François Pernot

  • rituels pour faire la transition (5 min)
  • rebrassage : on vérifie les acquisitions, ce qui a été vu avant (âge, météo...) (5 min)
  • cœur de la séance : présentation de la nouveauté souvent à l’aide de matériel (flash cards...)
  • mise en activité : on utilise les nouvelles connaissances dans le cadre de jeux, d’activités pour faire parler les élèves. L’enseignant est en retrait mais contrôle, régule, aide.
  • passage à la trace écrite : en cycle 2, aide-mémoire seulement, en cycle 3, il s’agit plutôt des traces des manipulations, des productions.
  • on peut terminer la séance par une activité rituelle.

Présentation de séances en 6e par Sandrine Benessiano

Les exemples présentés mettent l’accent sur la mise en place de la phonologie et de la prosodie dès le début des séances de 6ème avec des activités ludiques et un recours aux symboles phonétiques.

Présentation de Martine Bordron : passage oral/écrit

Le diaporama en annexe de ce compte-rendu corrobore les exemples précédents avec un travail sur l’apprentissage du vocabulaire par le jeu analytique des syllabes.

Notes d’intervention : Passage Oral/écrit
Par Martine Bordron
Diaporama - Passage oral/écrit
Par Martine Bordron

Présentation du projet départemental inter degré 2014/2015

- Les classes constituées en partenaires échangeront sur le principe d’un jeu de géographie centré sur la ville de Londres. Faisant suite au projet «  Guess Who  » qui a reçu un bon accueil de la part des collègues engagés dans les échanges, «  Guess Where  » proposera de retrouver des monuments sur une carte londonienne.

- La communication du projet à l’adresse du second degré pourra être relayée par les services académiques.

- Mise en place d’observables pour préparer les observations croisées :
Peuvent être observés :

  • le déroulé de la séance
  • le matériel ou les supports utilisés
  • la circulation de la parole chez les élèves
  • la variété des activités
  • la trace, les outils de l’élève.

- Constitution de binômes inter degrés pour des observations croisées et la mise en place d’un projet commun.

1- école G.sand ( Karine Mathé) / Collège Maryse Bastié ( Nadine Gauthier)

2- école Le Poiset ( David Mermet) / Collège Ledoux ( Virginie Brunet)

3- école Wilson ( Aurélie Minguet)/ Collège de l’Arc (Mme Ambani)

4- école Damparis (Estelle Maignan) / Collège Damparis (Sandrine Benessiano)

5- école de Tavaux (Caroline Royer) Collège de Tavaux (Muriel Fraczek,) Amelie Vantard ( école de Choisey) devrait se constituer en binôme avec un autre professeur du collège de Tavaux.

Perspectives

Les liaisons école-collège peuvent être l’occasion de mettre en place des projets ponctuels. Il semble envisageable pour l’année prochaine de dégager une demi journée pour réunir les professeurs afin de suivre et de diffuser les projets mis en œuvre, notamment dans le cadre des actions inscrites au plan de formation des enseignants du 1er degré et dans le PAF du second degré.

Cette réflexion menée sur une culture commune a toute sa place au sein de l’instance que représentent les conseils école-collège.

Étaient Présents :

Odile Malavaux, IA IPR d’anglais

Philippe Roux, IEN chargé du dossier LVE

Jean François Pernot, CPD LVE

Martine Bordron, CPC Dole 1

Sylvaine Blanc, CPC Dole 3

Amélie Vantard, PE Choisey

Caroline Royer, PE Champdivers

Estelle Maignan, PE Damparis

Marie-Elisabeth Cross, PE Foucherans

Karine Math,e PE Georges Sand Dole

David Mermet, PE Le Poiset Dole

Aurelie Minguet, PE Wilson Dole

Sandrine Benessiano, PC Damparis

Nadine Gauthier, PC Maryse Bastié

Muriel, Fraczek Tavaux

Mme Ambany, collège de l’arc

Virginie Brunet, Collège Nicolas ledoux