Vous êtes ici : Accueil > Documents officiels > National > Examens et Concours > Le Baccalauréat > Sections Européennes : épreuve spécifique
Publié : 29 juin

Sections Européennes : épreuve spécifique

L’article suivant favorise l’harmonisation des pratiques de l’évaluation spécifique visant à apprécier le niveau de maîtrise de la langue lors de l’épreuve spécifique de contrôle continu organisée pour les candidats aux baccalauréats général et technologique scolarisés dans les sections européennes ou de langues orientales à compter de la session 2021.

Réglementation :

Durées :

  • Durée de préparation : 20 minutes
  • Durée d’interrogation : 20 minutes

Examinateurs :

  • un professeur de la langue vivante de la section
  • un professeur de la discipline non linguistique ayant fait l’objet d’un enseignement dans cette langue
  • ces professeurs ne peuvent pas examiner leurs élèves de l’année en cours

Déroulement de l’épreuve

Les éléments nouveaux par rapport au texte précédent sont indiqués en italique.

A. Première partie

La première partie, conduite dans la langue de la section, prend appui sur un ou deux document(s) ou support d’activités se rapportant à la discipline ou au champ disciplinaire dont l’enseignement a été dispensé en langue étrangère. Le sujet, qui doit être inconnu du candidat, lui est remis par le ou les examinateur(s).

Dans le cas de textes, il peut s’agir d’un extrait soit d’œuvre littéraire (nouvelle, roman, pièce de théâtre, poème, essai, etc.), soit de presse écrite (éditorial, analyse d’événements ou de fais de société etc.), soit de documentation professionnelle d’entreprises et/ou d’autres organisations. Le ou les textes choisi(s), rédigés dans la langue de la section, ne doivent pas excéder une quinzaine de lignes au total (ligne s’entend au sens de 70 signes y compris les blancs et la ponctuation). Des documents statistiques, iconographiques, sonores ou audiovisuels, peuvent également servir de support à cette première partie de l’interrogation, à titre principal ou accessoire. Toute spécialisation excessive susceptible de mettre le candidat en difficulté doit être évitée.[...]

B. Deuxième partie

La deuxième partie de l’interrogation consiste en un entretien, conduit dans la langue de la section, qui porte sur les travaux et activités effectués dans l’année, dans la discipline non linguistique, et, de manière plus générale, dans le cadre de la section. La liste des questions étudiées dans cette discipline est fournie à titre d’information par le candidat le jour de l’épreuve. L’entretien peut également porter sur l’ouverture européenne ou orientale et les diverses formes qu’elle a pu prendre dans l’établissement : partenariat, échanges, clubs, journaux, relations internet, etc.
L’entretien est conduit de manière à valoriser le parcours du candidat et ses acquis au sein de la section. Le candidat doit donner la preuve de son aptitude à interagir avec son interlocuteur sur des sujets relatifs à un domaine connu, à donner un avis, une information, à formuler une appréciation, et plus généralement à participer à un échange de manière active.

Thématiques SELO
Vademecum DNL SELO