Vous êtes ici : Accueil > Langues > Anglais > Techniques de classe > My English Name
Publié : 18 octobre

My English Name

L’article ci-dessous a pour but de présenter une technique de classe mise en œuvre dans le cadre des rituels de classe. Il est une proposition simple et concrète pour aborder l’année tout en anglais.

Adeline Delisle, professeur d’anglais au collège Pierre Vernier d’Ornans, présente ainsi sa façon d’utiliser les prénoms anglais et les name tags pour organiser le début d’heure dans sa classe.

Voici comment Mme Delisle présente ce qui l’a décidée à utiliser des prénoms anglais avec ses élèves :
"Depuis mes années d’assistanat en école primaire, je ne pourrais plus appeler les élèves autrement que par des prénoms anglais, cela change la relation que l’on peut avoir avec eux. Ce jeu de rôle leur donne confiance et parler anglais entre nous fait alors davantage sens"

Mise en place des prénoms anglais

  • Lors du premier cours, je distribue une liste de prénoms, je laisse les élèves les lire puis je lis la liste à voix haute. Je leur demande de choisir 3 prénoms par ordre de préférence pour la prochaine leçon. Ils peuvent également choisir un autre prénom que ceux de la liste.
Liste de prénoms - Filles
Liste de prénoms - Garçons
  • A la leçon suivante, je relève les prénoms. Je commence par une rangée et je remonte la rangée en notant le prénom de leur choix (mes élèves sont assis en U jusqu’à la Toussaint). Si toutefois un élève choisit un prénom déjà pris, il se rabat sur son 2ème choix, voire 3ème choix si besoin.
  • Pour le cours suivant, je prépare les "name tags" de la classe. Prévoir pour cela des feuilles A4 un peu cartonnées (160g), prendre la feuille horizontalement et la diviser en 3 parties à découper, ensuite plier les 1/3 de feuilles en 2 pour obtenir 3 "name tags". A l’aide d’un marqueur noir écrire le prénom anglais de l’élève au recto de la carte, puis à l’intérieur du name tag inscrire son prénom français (écrit en petit caractère en bas à droite) pour pallier les éventuels trous de mémoire au moment de distribuer.
  • Au cours suivant, je dis les prénoms de chacun(e) et on s’entraîne à les apprendre par cœur : je distribue les name Tags nommément et les élèves répètent tous ensemble. J’organise des petits jeux de mémorisation : jeu de télépathie, phonétique des prénoms à retrouver, hangman, récitation, wordsearch (une fois qu’ils ont trouvé le prénom de la grille, ils doivent écrire le prénom français correspondant). A la fin de l’heure, un élève en bout de rangée nomme son voisin et lui tend son propre name tag, et ainsi de suite jusqu’ à ce que je récupère ainsi le paquet de name tags par le dernier élève du rang.
Exemple de Name Tag

Rituel de courte conversation

  • Je réserve une double page dans le cahier où nous consignons les différentes questions que l’on peut se poser pour mieux faire connaissance avec quelqu’un et les réponses correspondantes en vis à vis. Au préalable un travail de mémorisation des mots interrogatifs est assuré. Cette liste de question est complétée au fur et à mesure des apprentissages en 6ème. Pour un même thème donné, les élèves notent plusieurs questions/réponses dans leurs cahiers ( exp "How often do you hoover / set the table / tidy your room ? " et " I never / often hoover..." ou encore " Have you ever / been to / met / eaten / done..." et " I have already been to England ...") Puis une seule question / réponse est choisie par l’élève pour être consignée dans son name tag. De ce fait, les questions diffèrent et sont plus personnelles.
  • Chaque question/réponse est alors recopiée par l’élève dans son name tag. Dans la partie supérieure, il note la question et dans la partie inférieure de la carte sa réponse. Si l’élève manque de place, il poursuit la liste des questions/réponses au dos de son étiquette. Ces phrases sont corrigées par l’enseignant lorsqu’il ramasse les étiquettes. (voir exemple ci-dessous)
  • A partir du cours suivant, deux élèves se portent volontaires pour distribuer les name tags au hasard. Puis, quand chaque élève a une étiquette, on se met d’accord sur la question ou les questions à poser, on les révise un peu à l’oral puis chacun se lève et va retrouver la personne dont il a le name tag pour lui poser sa question. L’élève doit attendre la réponse avant de tendre le name tag à son propriétaire. Lors de cet exercice, chaque élève a donc une question à poser (pour rendre le name tag distribué à la personne à qui il appartient) et une réponse à donner (pour récupérer son propre name tag). A la fin de l’heure, 2 élèves se portent volontaires pour ramasser les Name Tags.
  • Autre activité possible : une étiquette peut être piochée au hasard par un élève. Il a pour tâche de récapituler les informations inscrites sur l’étiquette, à la 3e personne du singulier. Charge à la classe de deviner de qui il s’agit.

Remarques complémentaires :

  • A chaque cours, ce procédé permet de constater les élèves absents : le génitif sera ainsi rebrassé par la formule "I’ve got Tom’s name tag" ou de signaler que l’on a son propre name tag "I’ve got mine".
  • Cette activité stimule l’aide entre pairs de manière aléatoire. Un élève qui peine à répondre peut être aidé par son camarade, puisque ce dernier peut vérifier les réponses.
  • Les étiquettes de prénoms sont posées sur la table en cas de trou de mémoire du professeur ou des élèves. Ce rituel est mené jusqu’à la Toussaint. A partir de novembre, je ne distribue les étiquettes que lorsqu’il y a une évaluation de connaissances de vocabulaire. Cela permet de continuer à rebrasser les questions / réponses et l’étiquette devient un cache évaluation pour éviter la triche dans l’îlot.
  • J’ai également un name tag pour prendre part à l’activité, où j’inscris "Miss ", cela amuse beaucoup les élèves ! A la fin de l’année, les élèves peuvent "customiser" leurs name tags et le garder en souvenir d’une année riche en échanges !
Ressource proposée par: